Débutant en Tango.. je dirais même plus .. pré-débutant
Le temps des comptes
08 avril 2010

Je fais mes comptes :
Mine de rien le temps défile à une vitesse et me voila avec une dizaine d'écumée.

Il y a eu le premier, il s'appelle Éric un peu bourrin, mais tu sais ce que l'on dit. Le premier marque toujours plus que les suivants. Tango parquet

Ensuite il y a eu un asiatique, je ne connais pas son nom, enfin ca tombe bien, j'ai apprécié que modérément, et  de toutes les façons ça s'est passé très vite.

Le troisième fût Thierry, celui la je le garde lui, va donc savoir pourquoi.. peut être parce que je suis quelqu'un qui fait des compromis.

Le quatrième était vieux avec des cheveux gris. Il était avec une femme affirmé et assez rigolote

Je suis resté assez longtemps au statuquo avant de franchir, tout ca c'est grâce à ma marraine

Je suis allée voir ailleurs si l'herbe était plus verte et aussi si  les parquets sont plus glissant. J'ai rencontré dans une endroit assez atypique le cinquième il s'appelle Thomas.

Quelque temps après je fait la connaissance du sixième, ce n''était pas terrible à vrai dire. Mais bon, je m'en moquais un peu ce qui comptais pour moi c'était de voir comment ca se passe avec les autres. Ca se passait dans le 18ième à Paris

Le septième s'appelle Yannick, lui je crois que je l'aime bien. Il m'apporte plein de chose et je comprends son discours. C'était  à l'occasion d'une soirée de solidarité avec Haïti.

Le huitième, c'est Akil, il est bien plus jeune que moi et ca me fait tout drôle de penser que dans d'autre circonstance sur d'autre matière les rôles serait inversé.

Le neuvième est une femme de moins de 50 kg, elle doit être une très bonne danseuse, néanmoins, je ne crois pas que je suis en phase avec sa façon de voir les choses. Les idées arrêtées, les propos d'extrémiste du tango ne me conviennent pas.

Le dixième est un prof de province, j'ai l'impression qu'il était plus gestionnaire que prof. Durant ses cours je n'ai jamais entendu parler de plaisir de danser, je n'ai entendu parler que de technique. Avec lui non plus je ne suis pas resté longtemps. Juste le temps d'épuiser mon forfait.

Voila, ca en fait dix, des professeurs de tango. Ca fait beaucoup sans doute, mais j'ai du mal a trouver chaussure à mes pieds

Sur les dix , 4 ont retenu mon attention. Pour les autres, si jamais j'y retourne dans leurs cours ce serait plus pour le plaisir de pratiquer que de suivre un cours.

Posté à 18:31 - cours - Commentaires [8] - Permalien [#]

  • et bien dis donc tu es difficile à contenter !!! sinon tu as toujours la même partenaire ?

    Posté par dorsi le 09 avril 2010 à 16:52

    dorsi> Mais non je suis très facile à contenter.
    Mais j'ai tendance à fuir un peu les gens qui ont la vérité absolue.
    non, je n'ai plus ma partenaire. mais ce n'est pas de ma faute

    Posté par Yumba le 12 avril 2010 à 13:29

    eh bien quel palmarès !!!!
    au prmier abord j'ai cru que tu énumérais tes conquètes ! gloups, je ne comprenais plus rien !!!!

    Posté par prunelle le 12 avril 2010 à 21:09

    prunelle>hihi .. je l'ai fais exprès .. genre chus un tombeur ...

    Posté par Yumba le 14 avril 2010 à 13:26

    10 d'accord mais en combien de temps ?

    Posté par Phany le 14 avril 2010 à 17:28

    Et après, on dit que les femmes sont des éternelles insatisfaites...Pff!

    Posté par misscuicui le 14 avril 2010 à 21:18

    Phany>J'ai commencé le tango le 4 septembre 2009.

    Posté par Yumba le 15 avril 2010 à 11:38

    misscuicui> Quand on dit qu'elles sont insatisfaites, on parle de leurs armoires à chaussures. .. Évidemment ; Pff-aussi

    Posté par Yumba le 15 avril 2010 à 11:39

    Des questions